accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger
Les Fortifications Côtières de Vauban
La Protection de Rochefort

Vauban Rochefort corderie

Vous êtes ici: Accueil > Voir > Connaître > Vauban, le verrou de la Gironde
Vous appréciez bernezac.com? Suivez nous!
Twitter
facebook
you tube logo
 

Informations pratiques

> première visite - qui sommes-nous

> situation géographique

> comment venir

> La Charente-Maritime

> le climat

> les passages d'eau, bacs-ferry

> contact

 

 
 
 
camping les cupressus Oléron
 
 
camping airotel ile d'Oléron
 
croisières alizé fort boyard ile d'aix
 
mer et soleil d'oléron
 
Siblu mobil-home
 
 
residence de bougainville Rochefort
 

CHARENTE-MARITIME

LES INCONTOURNABLES

La Rochelle
La Rochelle

Royan Charente-Maritime
Royan

Rochefort
Rochefort

Saintes
Saintes

Cognac
Cognac

 

LES ILES

île de Ré
île de Ré

île d'Oléron
île d'Oléron

île d'Aix
île d'Aix

île Madame
île Madame

STATIONS BALNEAIRES

Chatelaillon-Plage
Châtelaillon-Plage

Fouras
Fouras

La Tremblade Ronce-les-Bains
La Tremblade
Ronce-les-Bains

La Palmyre Les Mathes
La Palmyre
Les Mathes

Saint-Palais_sur_Mer
Saint-Palais-sur-Mer

Vaux-sur-Mer
Vaux-sur-Mer

Royan Charente-Maritime
Royan

Saint-Georges-de-Didonne
Saint-Georges-de-Didonne

Meschers
Meschers

 
 

DANS LA GRANDE REGION

Bordeaux
Bordeaux

Poitiers
Poitiers

Niort
Niort

Marais Poitevin
Marais Poitevin

 
 
 
 

Vauban et la protection de Rochefort

La ville nouvelle de Rochefort créée par Colbert, le nouveau port et l'arsenal sont à partir de 1666 des éléments majeurs de la stratégie militaire du 17ème siècle. L’embouchure de la Charente doit être défendue contre les attaques des flottes anglaise et hollandaise.

 

Rochefort et l'embouchure de la Charente,vue aérienne

Vue aérienne de Rochefort et de l'embouchure de la Charente. Vue sur le Pertuis d'Antioche, détroit entre l'île d'Oléron et l'île de Ré, avec l'île Madame, rive gauche et l'île d'Aix rive droite. (photo Michel Le Collen)

 

Rochefort, arsenal royal et ville nouvelle

Rochefort est situé dans une boucle de la Charente, sur la rive droite. En 1665, Rochefort est un tout petit village dans les marais à proximité d'une forêt. On n'imagine pas le destin extraordinaire de Rochefort.

A cette époque, la flotte de Louis XIV est loin d'être à la hauteur de son ambition de dominer le monde sur terre et sur mer.

La création d'un nouvel arsenal est décidée. Le site de Rochefort est choisi pour ses atouts. L'entrée de l'estuaire de la Charente est protégée par les îles, Oléron, Aix, Madame.

En raison de la marée, les navires ne peuvent pas remonter la Charente à marée basse. Les matériaux, les matières premières pour la construction de l'arsenal, la construction des vaisseaux, les denrées nécessaires à la ville, peuvent être acheminés de l'intérieur des terres par voie fluviale, par la Charente.

Les historiens nous disent que le choix du site de Rochefort a été fortement conseillé à Louis XIV par son ministre Colbert. On parle d'ailleurs de l'arsenal de Colbert.

 

Rochefort,vue aérienne de la Corderie Royale

Vue aérienne de la Corderie Royale au coeur de l'arsenal de Rochefort. Le bâtiment, long de 374 mètres, s'allonge parallèlement à la Charente. (photo Michel Le Collen)

1666, création de Rochefort

La construction de l'arsenal a été relativement rapide et a fait appel à des moyens humains et techniques considérables. On dit qu'en 1670, les premiers navires sont construits.

En général, on s'accorde sur l'année 1666 comme année de création de Rochefort, c'est un repère facile à retenir. En 1689, la ville est entourée de remparts. Il ne reste que quelques pans de l'enceinte.

Rochefort est à 23 km de la mer, dans une boucle de la Charente, sur la rive droite.

L’accès maritime au port de Rochefort se fait par le Pertuis d’Antioche, détroit ou bras de mer entre l’Ile de Ré et l’Ile d’Oléron.

La construction de Rochefort a été le facteur déclenchant des interventions de Vauban. Des forts et des citadelles défendaient déjà l’estuaire de la Charente. Vauban a redessiné et complété les fortifications existantes pour défendre la position de l'arsenal royal de Louis XIV.

 

Le Château d'Oléron

Le bourg qui porte le nom "Le Château d'Oléron" est situé sur la côte Est dans la partie Sud de l'île d'Oléron.

 

Ile d'Oléron,vue aérienne du Château d'Oléron

Vue aérienne du Château d'Oléron. (photo Michel Le Collen)

 

Le Château d'Oléron est le premier bourg important de l'île, à 3 kms après l'arrivée du viaduc d'Oléron.

Le port du Château d'Oléron est surplombé par la citadelle. La construction de la citadelle avait été entreprise sous Louis XIII, donc avant Vauban. L'enceinte côté mer avait été construite en 1630. La seconde partie, côté terre, a été construite par le chevalier de Clairville, à partir de 1673, selon les plans de Vauban.

 

Ile d'Aix, le Fort de la Rade et le village fortifié

Le Fort de la Rade est situé à la pointe sud de l'île d'Aix, proche du débarcadère du bac qui assure la liaison Fouras-Ile d'Aix.

 

Ile d'Aix, vue aérienne du Fort de la Rade

Ile d'Aix, vue aérienne du Fort de La Rade à la pointe Sainte-Catherine, pointe Sud de l'île. Vue du village et de son enceinte. (photo Michel Le Collen)

Un panneau d'information bien fait et bien placé à l'entrée du Fort, nous donne l'historique de sa construction:

"Dès 1674, Colbert charge Vauban de la défense de l'île d'Aix. Celui-ci juge nécessaire de fortifier la pointe Sainte-Catherine, au sud de l'île, afin de contrôler l'accès à la rade des vaisseaux ennemis.

Dès 1667 une commission des fortifications propose de construire, à la "tête" de l'île, un fort qui permettrait de réunir tous les magasins nécessaires à l'armement des navires. Il faudra cependant attendre 1691 pour que ce projet soit adopté.

 

1692-1704, le premier Fort de la Rade:

Après une rivalité avec l'ingénieur Ferry, le projet de Vauban fondé sur la création d'une grande tour centrale haute de 20 mètres, est finalement retenu.

Fin 1693, la construction du donjon, du pont de l'entrée, du parapet qui forme l'enceinte, d'une caserne, du môle de débarquement et du moulin à vent, est presque terminée.

En 1699 la tour centrale qui s'est effondrée est reconstruite. La même année sont réalisés les fossés, les fondations de la demi-lune et le tracé du bourg actuel.

 

Ile d'Aix, l'enceinte du village

 

Le système de défense mis en place à cette époque autour de la rade est efficace.

Il dissuade les Anglais de débarquer sur l'île pendant près d'un demi-siècle".

Le Fort de la Rade épouse les formes de la pointe sud. Les fortifications sont entourées de douves remplies d'eau.

Il donne côté Est sur le port et côté Ouest sur une petite plage.

Le village fortifié, dessiné en 1669 par Vauban, est composée de rues avec une disposition telle qu'elles puissent âtre contrôlées par l'artillerie du Fort de la Rade.

Le Fort Vauban à Fouras

On ne peut pas manquer le Fort Vauban quand on se promène à Fouras. La silhouette massive du Fort Vauban s'impose à notre regard dès qu'on arrive sur la terrasse qui surplombe la Grande Plage.

 

Fouras,le Fort Vauban

Fouras - le Fort Vauban

Le fort Vauban se dresse sur notre gauche. Il est ouvert au public et la montée au sommet du donjon est l'endroit idéal pour prendre conscience de l'accès maritime à Rochefort.

Nous sommes sur la rive droite avec en face de nous l'île d'Aix et l'île de Ré sur la droite, l'île d'Oléron et l'île Madame sur la gauche.

Nous sommes face au Pertuis d'Antioche.

Les panneaux d'information nous précisent l'histoire du Fort et l'intervention de Vauban: "Le Fort Vauban fit partie d'une citadelle qui s'étendait sur toute l'esplanade et participait au système défensif de l'arsenal et du port militaire de Rochefort.

Son donjon, érigé à la fin du 15ème siècle à l'emplacement d'un ancien château-fort ruiné au temps des guerres de religion, fut réparé et fortifié sur les ordres de Vauban.

Les travaux de fortification, dirigés par Ferry, commencèrent en 1689. Le donjon fit prioritairement l'objet de réparation, ce qui consista à sur-épaissir les murs par l'intérieur pour porter en terrasse une batterie de 9 canons et un observatoire à signaux.

Une batterie basse semi-circulaire portant une échauguette médiane lui fut adossée en 1693 pour commander la Charente".

L'île Madame

L'île Madame occupe une position stratégique à l'embouchure de la Charente. Elle a évidemment été partie prenante dans le système de protection de Rochefort.

 

île Madame

Vue aérienne de l'île Madame, reliée à marée basse à la rive Sud de l'embouchure de la Charente par la "Passe-aux-Boeufs" (photo Michel Le Collen)

La spécificité de l'île Madame est d'être isolée en mer à marée haute et d'être reliée à la côte, à Port-des-Barques, à marée basse par le passage de le "Passe-aux-Boeufs".

Les historiens nous disent que c'est en 1674 qu'il est parlé pour la première fois de fortifications sur l'île Madame.

Ce n'est qu'en 1703 que le Fort de l'île Madame est construit.

 

Fort Lupin

Le Fort Lupin est situé sur la rive Sud de la Charente, à Saint-Nazaire-sur-Charente, entre Soubise et Port-des-Barques.

 

Vue aérienne de  la Charente en aval de Rochefort avec le Fort Lupin sur la rive gauche.

En remontant les méandres de la Charente, on distingue à l'arrière-plan, la ville de Rochefort. (photo Michel Le Collen)

Le Fort Lupin a été construit par Vauban de 1683 à 1686. Du côté de la Charente, il forme un arc de cercle, ce qui permettait des tirs rasant sur les vaisseaux ennemis.

Le Fort Lupin est aujourd'hui propriété privée. Des visites guidées sont organisées pendant la saison.

 

Vue aérienne du Fort Lupin.

On distingue bien l'architecture du Fort Lupin, embrasures en arc de cercle sur la Charente, donjon au centre, casernes latéralement, fossé, glacis.

(photo Michel Le Collen)

 

Vauban et Fort Boyard

On ne peut pas parler des forts construits pour la protection du port et de l'arsenal de Rochefort sans évoquer le médiatique Fort Boyard.

Il était apparu dès la construction de Rochefort en 1666, qu'une zone entre les îles d'Aix et d'Oléron n'était pas couverte en raison de la trop faible portée des canons disponibles.

Les historiens nous apprennent qu'il avait été envisagé de construire un fort sur la longe de Boyard. Après différents relevés, Vauban dira à Louis XIV "Sire, il serait plus facile de saisir la lune avec les dents que de tenter en cet endroit pareille besogne". On peut donc dire que pour Vauban, Fort Boyard était techniquement inconstructible. C'est Napoléon 1er qui décida sa construction.

> voir le destin de Fort Boyard

 

Autres sites Vauban dans la région

> Vauban à l'île de Ré

> Vauban et la protection de Rochefort

> Vauban et l'estuaire de la Gironde, Blaye, Fort Médoc >>

 

Les sites Vauban sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

Le réseau des sites majeurs de Vauban a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO lors de la réunion du 7 juillet 2008 de cette organisation tenue à Québec.

Pour notre région, la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, la citadelle de Blaye avec le fort Paté sur l'estuaire et le fort Médoc à Cussac, constituant à eux trois le verrou de l'estuaire, figurent parmi les douze sites majeurs retenus.

Sites concernés : Arras, Besançon, Blaye/Cussac-Fort-Médoc, Briançon, Belle-Ile-en-Mer, Camaret-sur-Mer, Longwy, Mont-Dauphin, Mont-Louis, Neuf-Brisach, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Vaast-la-Hougue, Villefranche-de-Conflent.