accueil bernezac.com
Tourisme et Vacances sur la Côte Atlantique, Charente-Maritime, estuaire de la Gironde, Poitou-Charentes
voir faire connaître deguster se loger
Royan, la reconstruction et l'architecture des années 50
 
Royan 1960 casino et front de mer
Vous êtes ici: Accueil > Voir > Royan > la reconstruction
Twitter
facebook
you tube logo
 

Informations pratiques

> première visite - qui sommes-nous

> situation géographique

> comment venir

> La Charente-Maritime

> le climat

> les passages d'eau, bacs-ferry

> contact

 

Royan sur bernezac.com

> Royan, balade découverte

> la Grande Conche

> le front de mer

> Pontaillac

> église Notre-Dame

> le port

> le marché central

> les bains de mer et la Belle Epoque

> la reconstruction et l'architecture des années 50

> Festival Un Violon sur le sable

> le Musée de Royan

> de la Belle Epoque aux années 30 au temps des cartes postales anciennes

 
Le Mogador restaurant Royan
 
Royan hôtel Beau Rivage
 
Royan, hôtel Foncillon
 
residence de Rohan, promotions
 
Hôtel Belle-Vue Royan Pontaillac
 
Residence Les Flots Saint-Palais-sur-Mer
 
hotel Atlantis Royan
 
hظ├ق╛║tel le bel'm royan vaux-sur-mer
 
orée du bois chambres d'hôtes Retaud
 
agence apidays royan
 
restaurant Le Flandre Saint-Palais-sur-Mer
 
restaurant Le Bel'm Royan
 
OROT ABC Royan
 
croisiأ╟res alizأ╚ fort boyard ile d'aix
 
camping-village yukadi le logis>
 
palmyre loisirs
 
Eldapi vacances campings
 
camping Logis du Breuil
 
camping les vignes
 
actv loisirs les pins ronce
 
camping La Clairière Ronce-les-Bains
 
 
 
 
 

Royan, la reconstruction
et l'architecture des années 50

Le 5 janvier 1945, la ville de Royan est pratiquement anéantie par les bombardements alliés.

Seuls les quartiers situés à l’ouest, du côté Pontaillac, et à l’est le long de la Grande Conche, sont en partie épargnés. Royan après sa libération en avril 1945, est un champ de ruines.

Le plan d'urbanisme de Royan repose sur deux axes majeurs perpendiculaires : le front de mer qui épouse la courbe de la plage, et le boulevard Briand, principale artère commerciale de la ville, qui va du front de mer au marché

Les travaux de déblaiement durent plusieurs années et la reconstruction démarre vraiment en 1949. C’est une affaire nationale dans le cadre du Ministère de la Reconstruction.

Un "laboratoire d’urbanisme et d’architecture modernes"

L’expression "laboratoire d’urbanisme et d’architecture modernes" a été utilisée pour caractériser les méthodes et travaux des architectes et urbanistes de l’époque.

La ville de Royan est déclarée, avec St-Dié, Dunkerque, Calais, Le Havre et Toulon, "laboratoire de recherche sur l'urbanisme".

Le projet est confié par le Ministre de la Reconstruction à l' architecte bordelais Claude FERRET (1907-1993) . Claude FERRET cumule les responsabilités d'urbaniste et d'architecte en chef.

Par ailleurs, il faut aller vite et effectivement, Royan devient en dix ans, de 1949 à 1959, une ville d’avant-garde.

Cette architecture béton des années 1950 a évidemment fait l’objet de critiques, surtout de la part des habitués du Royan d’avant-guerre.

On se souvient de son impact considérable sur l’opinion, et de son côté symbole, à une époque où la croissance repartait. Il fallait absolument "aller voir Royan", un "must" pour l’époque. C’était l’attraction pour toute la région et même au-delà.

 

Royan, place De Gaulle en 1960

Royan, place De Gaulle en 1960, vue du Portique

 

Royan, place De Gaulle - 2016

Royan, place De Gaulle en 2016

Le Front de Mer
et son portique promenade

Le front de mer qui épouse la courbe de la plage, a été conçu pour séparer les deux secteurs complémentaires de la ville, la vie balnéaire et la vie urbaine.

On pourrait parler de "front de ville" pour les immeubles du front de mer tournés vers l'intérieur. Les bâtiments du front de mer, deux étages d’appartements au dessus de commerces en retrait sous des arcades, forment un croissant de 600 mètres de long.

 

Royan, vue sur l'église, le front de mer et le casino

Royan, 1960, vue sur l'église, le frontde mer et le casino

 

Le portique-promenade, construit à l’origine entre les deux parties dufront de mer, permettait d’admirer, d’un côté la vue sur la plage et l’estuaire, et de l’autre la perspective sur le marché.

Pour les visiteurs qui découvraient Royan, une des premières choses à faire était d’emprunter l’un des deux escaliers latéraux pour atteindre la promenade sur le portique et avoir une première vue d’ensemble de Royan.

Ce portique a été démoli en 1986.

 

Royan en 1960, le portique du front de mer

Royan, la reconstruction, le front de mer en 1960, vue sur la plage depuis le portique-promenade de l'époque

Le Casino

Le nouveau casino, disparu aujourd’hui, et ses jardins occupaient l’emplacement actuel des jardins récemment aménagés entre le front de mer et le nouveau port de plaisance. Il est ouvert en 1960.

On se souvient encore du succès des tournées d’été des vedettes montantes de l’époque comme Johnny Hallyday.

Ce casino est démoli en 1985 sous prétexte de sécurité et pour des raisons financières.

Pendant sa courte existence, il fut considéré comme une pièce maîtresse de l’architecture moderne de Royan.

On le regrette encore, il serait sans doute maintenant classé monument historique !

Heureusement, les projets de construction, centre d’exposition, centre de la Mer,… envisagés après la démolition du casino, n’ont jamais vu le jour.

Les jardins maintenant aménagés entre le front de mer et le port sont tellement plus agréables.

 

Royan, les jardins de la Mer

Royan, les Jardins de la Mer à l'emplacement du casino détruit - 2016

 

Royan, le Casino en 1960

Royan, le casino - 1960

Ancien casino de Royan

Architectes: Claude Ferret, Pierre Marmouget, Adrien Courtois

Inauguré en 1960, détruit en 1985

 

Royan 1960, le casino vu de la mer

Royan, le casino vu de la mer - 1960


Royan 1960, voilier, casino, front de mer

Royan, 1960, voilier devant le casino et le front de mer

 

à voir dans la promenade des Jardins de la Mer entre le front de mer et le port:

L'oeuvre réalisée avec les élèves et les artistes du cours de mosaïque de l'atelier des arts plastiques de la ville de Royan, nous rappelle artistiquement le casino des années 50,

 

Royan, mosaïques du casino des années 50

Royan, les mosaïques à l'arrière du club nautique, côté Jardins de la Mer

 

Royan, mosaïque Casino 1960 ensemble

Royan, Création inspirée par le casino des années 50

Atelier des Arts Plastiques de Royan

Atelier de mosaïque

 

Royan, atelier mosaïque, casino

Royan, la Rotonde du casino des années 50 - mosaïque

Atelier des Arts Plastiques de Royan

 

Royan, mosaique rotonde ancien casini

Royan, plafond de la Rotonde du casino des années 50 - mosaïque

Atelier des Arts Plastiques de Royan

L'église Notre-Dame de Royan

L'église Notre-Dame est un élément majeur de l'architecture des années 50 à Royan.

Elle est due à l'architecte Guillaume Gillet et à l'ingénieur Bernard Lafaille. Elle a été édifiée en trois ans.

Elle constitue un édifice majeur de l'architecture religieuse contemporaine, par ses dimensions (45 mètres de longueur sur 22 mètres de largeur, 36 mètres de hauteur avec un clocher culminant à près de 60 mètres) et par la modernité de sa conception (piliers en V, couverture en voile mince - 8 cm - de béton en "selle de cheval") et l'emploi généralisé du béton brut.

> en savoir plus sur l'église Notre-Dame

 

Royan l'église Notre-Dame en 1960

Royan, l'église Notre-Dame en 1960

 

Le Temple et le Centre Protestant

Le nouveau Temple a été construit à l'écart des rues touristiques mais à proximité de l'église Notre-Dame, dans la direction du marché. Il justifie vraiment le petit effort à faire pour le trouver à l'angle des rues d'Aunis et Alsace-Lorraine.

Le Temple,oeuvre de l'architecte Marc Hébrard, nous apparaît aujourd'hui comme un édifice d'une grande modernité avec ses courbes et percées vers le ciel.

La construction du nouveau temple a été achevée en 1956.

 

Royan, le Temple, extérieur

 

Royan, le Temple entrée

 

Royan, le Temple, ouverture vers le ciel

 

Royan, le temple, clocher

 

Royan, le Temple, cloches

 

Le marché Central de Royan

Le marché central a été construit en 1955. Il est formé d’un voile de béton circulaire de 50 mètres de diamètre, sans pilier intérieur, qui évoque un parapluie géant.

Dans cette corolle en forme de coquille renversée, la lumière pénètre par des parties en verre armé et rayonne vers le sol.

Le bâtiment a été imaginé par les architectes Louis Simon et André Morisseau et réalisé avec la technique apportée par l'ingénieur René Sarger.

Le Marché Central de Royan a été l'objet d'une importante rénovation en 2003, ce qui donne une nouvelle jeunesse à cet ouvrage classé Monument historique en 2002.

 

Royan, marché central

Royan, le Marché Central

.

Quand on voit le marché de Royan, voilà qui vous réconcilie avec les courses!

Le marché est ouvert tous les matins.

> voir Royan, le Marché Central

 

Le Palais des Congrès de Royan

Le Palais des Congrès de Royan demeure un élément important de l'architecture des années 1950 de Royan

Le Palais des Congrès construit en 1957 fut le dernier monument de la reconstruction.

On peut regretter que le remodelage de la façade ait effacé l'originalité de la façade originale.

Le Palais des Congrès de Royan est inscrit à l'inventaire des monuments historiques.

 

Le Palais des Congrés, carte postale de 1957

Le Palais des Congrés de Royan, carte postale de 1957

 

Le Palais des Congrés de Royan, carte postale colorisée de 1967

 

1970 - ROYAN - MIDI-ATLANTIQUE
et Ville de Congrès

Royan s'affiche Ville de Congrès en Midi-Atlantique et le Palais des Congrès propose une exposition internationale sur le thème de "La Ville, aujourd'hui et demain"

 

Le Palais des Congrès aujourd'hui

 

Royan, le Palais des Congrès

Royan, le Palais des Congrès avec sa façade actuelle

Royan, soleil décinant sur le Palais des Congrès

 

Les Villas des années 1950

De même, en ce qui concerne les nouvelles villas, leur architecture, influencée par Le Corbusier, marque une rupture avec l’architecture antérieure.

Des villas aux lignes géométriques apparaissent sur toute la côte.

 

Royan, villa

Royan, villa année 50 sur fond de villa Belle Epoque, boulevard Frédéric Garnier

 

Histoire de la Reconstruction de Royan

 

"Un historien local qui a vu la destruction de la ville, un collectionneur de cartes postales, une animatrice du patrimoine, un architecte fils d’architecte, une historienne de la Reconstruction… Quand les parcours personnels qui mènent à la passion d’une époque ou la passion d’une ville s’entremêlent avec les parcours dans la ville, quand les photos de cartes postales anciennes se superposent aux photos du MRU et aux images filmées aujourd’hui. Ces regards croisés apportent un point de vue nouveau sur l’histoire de la ville et l’appréciation de ses habitants et visiteurs d’hier et d’aujourd’hui."

 

Gros bisous de Royan 2013 réalisé pour l'exposition au musée de Royan: photographies de la Reconstruction (1950-1961) archives photographiques du MRU (Ministère de le Reconstruction et de l'Urbanisme)


Gros bisous de Royan 2013 réalisé pour l'exposition au musée de Royan: photographies de la Reconstruction (1950-1961) archives photographiques du MRU by Cinémathèque

 

Royan, une architecture de la reconstruction exemplaire

Extrait de l'émission Midi en France à Royan, diffusée le 27/03/2017

Royan, c'est un laboratoire de la reconstruction... Détruite à 85% à la fin de la Seconde guerre mondiale, la ville renaît de ses cendres et s'affiche aujourd'hui comme le chantre du style année 1950.

 

Royan ville d'art et d'histoire

Le Conseil National des villes et pays d’art et d’histoire a attribué le 18 novembre 2010, le label Ville et Pays d'art et d'histoire (VPAH) à la ville de Royan.

 

villes et pays d'art et d'histoireLe jury a donné un avis favorable à la labellisation "Ville d’art et d’histoire" de la ville de Royan après la présentation d’un dossier développant quatre grands axes, la gestion du patrimoine et la qualité architecturale de l'après-guerre, le patrimoine comme facteur de développement durable et d'échanges, le patrimoine comme lien social et enfin le patrimoine comme outil de communication et d'image du territoire.

L’Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire

L’Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à secteurs sauvegardés et protégés (ANVPAH & VSSP) est une association créée pour regrouper les villes et ensembles de communes porteurs d’un secteur protégé (secteur sauvegardé ou ZPPAUP) et les villes et pays signataires de la convention Ville et pays d’art et d’histoire.

L’Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à secteurs sauvegardés et protégés réunit plus de 160 villes et territoires porteurs du label "Ville et Pays d’art et d’histoire".

En savoir plus sur l’Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à secteurs sauvegardés et protégés:

www.sites-cites.fr/

Le label "ville d'art et d'histoire ", une reconnaissance de l'architecture des années 1950

L'architecture des années 1950 est aujourd'hui reconnue comme la grande caractéristique et la signature du patrimoine bâti de Royan. L'église Notre-Dame et le Marché Central nous apparaissent aujourd'hui comme les monuments phares de cette architecture moderne du 20ème siècle. le Front de Mer, les avenues intérieures sont exemplaires d'un urbanisme d'avant-garde.

 

Royan et le label "Patrimoine du XXème siècle"

Le label Patrimoine du XXe siècle, institué en 1999 par le ministère de la Culture et de la Communication, a été décerné à des réalisations remarquables en matière d'architecture et d'urbanisme.

voir le site du label Patrimoine XXe siècle

 

 

 

 

Royan compte cinq édifices publics labellisés Patrimoine du XXème siècle, l’église Notre-Dame, le Centre Protestant, le Palais des Congrès, le Marché Central et la Galerie Louis Simon (ancienne gare routière).

 

Royan galerie Louis Simon

Royan, la Galerie Louis Simon (ancienne gare routière)

 

Royan sur bernezac.com

 

balade découverte de Royan

 

la plage de la Grande Conche

 

le front de mer

 

les ports, port de plaisance, port de pêche, bac-ferry Royan-Le Verdon

 

l'église Notre-Dame

 

le marché central

 

Pontaillac

 

le Musée de Royan

 

festival Un Violon sur le sable

 

la Reconstruction et l'architecture des années 50

 

les bains de mer
la Belle Epoque

 

Royan au temps des cartes postales anciennes